© 2023 by Soft Aesthetics. Proudly created with Wix.com

Contact
Les &ssentiels de Valérie
Valérie Forrière

9 rue  des Primevères

60340 Villers sous Saint Leu

 

06.82.38.69.67
valfopro@orange.fr

  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn

La vie d'une entrepreneuse

January 15, 2019

Parce que ce récit a le mérite d'exister, il faut quand même que je vous dise que la création d'entreprise réserve beaucoup de surprises à l'homme ou la femme courageux(se) qui ose se lancer !

Créer un métier à son image, c'est une chose extrêmement excitante et flippante à la fois.

Je me dis qu'il faut quand même avoir une sacrée paire de c... pour oser se lancer, persévérer et oser s'arrêter quelques instants dans le mouvement perpétuel de la gestion d'entreprise et se dire :

"Ok, pourquoi ca coince ?"

"En quoi suis-je perfectible?"

"Qu'est-ce que je peux mettre en place pour permettre à mon entreprise d'évoluer?"

 

On a tendance à penser que mon job, c'est une longue période de vacances. Que je ne fais pas grand chose, que je ne suis pas très active. C'est intéressant d'entendre ces interprétations de mon entourage. Je ne me formalise pas la-dessus à vrai dire. 

Mais on n'imagine pas les préoccupations, les réflexions, les introspections, les modulations, les doutes, les insomnies et les peurs qui m'envahissent parfois....souvent même ! On est à 1000 lieues de la représentation réelle du quotidien de l'entrepreneur. Ceci dit, peut-être qu'on le sait au fond...puisque beaucoup de personnes de mon entourage n'osent pas se lancer alors que l'envie est là.

 

 

 

 

Là, je suis en pleine formation sur la notion de création, gestion et reprise d'entreprise. Et je peux vous dire que les doutes s'installent confortablement dans notre petite tête et nous passons par toutes les émotions.

De la joie d'apprendre de nouvelles choses, on se retrouve dans un état pédagogique "Je sais que je ne sais pas" et la courbe émotionnelle redescend en flèche. Il faut avoir de bonnes épaules et un soupçon de confiance pour oser se dire que cette phase est normale, qu'il ne faut pas lâcher......ou plutôt qu'il faut faut lâcher prise et se laisser porter par nos formateurs. Ainsi on donne le temps à notre cerveau d'adulte (pas du tout le même fonctionnement que chez les enfants) de faire le tri et de ranger toutes les infos dans chacune de nos cases pour laisser les choses mûrir.

 

On passe aussi dans une période de charge mentale (=> que l'on garde tout au long de notre vie d'entrepreneur) .

Là, on est plongé dans cette phase tout le long du processus d'apprentissage. Pour moi, qui est déjà immatriculée je vérifie toutes les notions réglementaires. J'éprouve un énorme besoin de sécurité et de prévoyance. Je dois rester dans les rails et pour se faire, je ne dois pas oublier une loi, une obligation....

 

Sans oublier le fait que je sors d'un statut de fonctionnaire....et que je ne réponds pas aux profils pour obtenir des aides financières. Je ne suis pas copine avec Pôle Emploi. On se côtoie un peu, mais pas d'affinité malheureusement.... Cette partie de mon montage d'activité est très prenante mentalement. J'ai un délai réduit pour agir et développer par rapport à mes camarades de la formation. C'est un défi encore plus important à mes yeux. Je dois faire mieux, et vite!

 

Et là, j'attaque les modules financiers. Créer son prévisionnel ... Avoir de l'ambition mais pas trop sinon nous risquons de nous décourager et de nous effondrer.

Aujourd'hui, c'est une journée off. Je vais donc profiter de mon temps à la maison pour bosser mon rythme de travail et comment le réaliser.

Je me suis rendue compte que j'ai besoin de plus de moyens. 

J'ai essayé de planter une pièce dans le jardin mais ca ne repousse pas à mon grand désarroi.

 

Et là, je dois faire des choix. Je dois prendre des décisions en corrélation avec mon mari, qui est aussi un acteur prépondérant de notre vie perso/pro.

C'est une phase qui m'a semblé assez difficile. Je me rends compte que mon activité prend mais pas suffisamment. Je sens que c'est une histoire de temps. J'ai une belle offre à proposer, la demande pourrait être là, mais il faut créer le besoin. C'est possible, mais je dois adapter mes actions.

Un formateur nous a dit : "On garde l'objectif mais parfois pour l'atteindre on doit prendre des chemins moins directs." 

Nous (mon mari) devons renoncer partiellement à d'autres projets pour se focaliser d'avantage sur l'objectif professionnel.

Autant vous dire que ces choix, ces décisions ont été vécu comme des concessions au départ. C'est assez frustrant même! Avec le temps et la réflexion on se dit que c'est ce qu'il fallait faire. 

 

Comment bien vivre chaque choix ?

Mon moteur pour garder mon peps et ma joie de vivre, c'est la méditation avec quelques huiles en fonction de mes besoins. 

 

Ce sont des moments de retrouvailles avec moi-m'aime. Ne pas m'oublier, pour penser à l'&ssentiel. 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vie de chef d'entreprise c'est aussi LE RESEAU. 
Que ferions-nous sans lui ? Ce sont des dizaines, des centaines de rencontres de personnes qui vivent les même choses que nous, ou qui sont déjà au stade supérieur. Cette mixité d'expérience nous est nécessaire pour ne pas se sentir seul. J'aime avoir des moments de solitude mais pas au point de rester dans ma caverne, coupée du monde.

 

Le réseau, c'est l'occasion de partager nos connaissances, nos compétences et de se faire connaître. L'amitié naît de certaines de ces relations. On se sent bien dans notre réseau. 

La surprise agréable du milieu de l'entrepreneuriat c'est d'aller à la rencontre de ces personnes qui nous proposeront peut-être des pistes de travail. C'est donc l'occasion d'aller inaugurer des hôtels, d'aller manger dans de bons restaurants entourée de consoeurs et confrères qui sont dans la même aventure que toi. Et ca, c'est vraiment top ! Nous vivons des expériences innovantes et excitantes.

Les rencontres sont parfois inattendues et c'est un réel plaisir de constater qu'il n'y a pas de hasard.

 

Mais il n'y a pas que le réseau.

Il y a MES amis, MA famille. Ces personnes qui me rassurent, qui sont force de proposition et qui me soutiennent. Ils sont là et restent là. 

 

 

Je dirai que ce genre de projet ressemble à n'importe quels grands événements de notre vie : une naissance, une grave maladie, un divorce, un mariage, un décès. Notre entourage se modifie lorsqu'on traverse ces périodes, qu'elles soient heureuses ou malheureuses. Et on remarque qu'il existe toujours un petit noyau qui reste quoiqu'il arrive. Pour mon projet, j'ai eu ce sentiment. Et parfois, quand les doutes me traversent l'esprit, je vais boire un café chez mon ami(e), partager un repas, faire une balade dans les bois pour y ramasser des glands, et feuilles de chêne afin de décorer ma table de stand .... j'appelle les plus éloignés juste pour entendre leur voix. Et ca c'est ma richesse !

 

Alors je vous le dis : quel que soit votre projet en cette nouvelle année. Investissez-vous avec le sourire et la joie. Ces émotions sont vitales. Même dans la maladie ou la peine, permettez-vous ces petits instants de bonheur.

Le rire a des effets physiologiques dans votre organisme. C'est prouvé scientifiquement. Accordez-vous le droit de rire même si le climat est gris. Soyez "vous-m'aime". Est-ce que poser un cadre dans ces moments est vraiment une chose bénéfique à votre état d'esprit? 

J'ai tendance à exprimer ces choses sans mesurer mes mots. Et finalement c'est ce qui est apprécié lorsque j'échange des mots ou des massages avec mes clients/relations. 

On me dit souvent que l'on se souviendra de mon rire. Il est épidémique, surprenant mais fait de toute façon sourire. Soyez lumineux, ayez des rides du sourire, elles sont belles et marquent votre grain de folie, votre joie de vivre. 

Et n'oubliez pas les 20 secondes de câlin. Ca aide à surmonter toutes les difficultés. 

Mes anciennes collègues qui me liront vont se rappeler de ce jour de "la chaîne humaine" que j'ai voulu manifester dans l'équipe, lorsque nous avions perdu soudainement un collègue. Elles ont été un peu surprises du contact que j'ai voulu avoir avec chacune d'elle. Mais soyons honnête, ce souvenir les a marqué. Elles en plaisantent forcément mais c'est présent dans leurs têtes. C'est là, c'est ancré, c'est l'&ssentiel.

 

J'en profite donc pour vous souhaiter une belle et heureuse année 2019,

Qu'elle soit douce ou pétillante,

Sereine ou excitante

Mais toujours dans la santé et la richesse....cette richesse-là : de vivre des beaux moments et de belles relations avec votre entourage.

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche
Posts Récents

September 23, 2019

February 5, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
This site was designed with the